Voyage en Mer

Origines

Créée e28n 2016 et présentée pour la première fois a l’ Eglise Sainte Marie Madeleine, cette création invite le spectateur à se questionner sur les notions de voyage, immigration/émigration, perte des racines, mais aussi sur la force émanant du groupe, en développant le tango traditionnel vers une danse et une musique ouverte, dans un traitement contemporain…
Il est question du ressenti des immigrés / émigrés, notamment des personnes arrivées d’Europe en Argentine par la mer, en bateau. Cela reflète aussi les nombreux « voyages en mer » de fin incertaine… La création s’inspire grandement d’une œuvre d’un artiste canadien qui a exposé au MUBA de Tourcoing lors de l’événement « Lille Fantastic », en mettant dans un tube en cuivre un paysage sousmarin que l’on voit à travers un hublot. Cela suscite la sensation d’un temps étiré, inchangé… survivre dans un environnement asceptisé, coupé de la terre natale et des racines…

La sensation corporelle du flottement et la thématique de l’eau sont présentes tout au long de la création qui s’ouvre sur une image de corps oscillants autour de leur axe, flottants dans un mouvement « d’algues ». Il est également question d’évoquer l’arrivée sur une nouvelle terre, la lutte pour la survie , ce qui fait naître de l’entraide entre les personnes. Des actions corporelles de tirer – traîner – porter les autres, et les images de l’interdépendance apparaissent.

La force, le dynamisme et l’énergie du groupe sont exploités grâce à l’accent mis sur le rythme de candombe, milonga et de danse traditionnelle d’Argentine ; grâce à une démarche rythmique dépouillée en général.

Chorégraphie in situ de Carla Foris en collaboration avec les interprètesphoto 1 (1)

Danse :Armando Copa, Nathalie Clouet, Alejandro Russo, Emilie et Pablo Tegli.

Musique en live (création) : Gilberto Pereyra (bandonéon), Pablo Pensevalle (guitare et base électro).